Les efforts d’Abiy Ahmed pour mettre fin au conflit entre son pays et l’Érythrée, quelques mois après son élection comme premier ministre en avril 2018, sont reconnus.

La présidente de la commission norvégienne qui décerne le Nobel de la paix, Berit Reiss-Andersen, a affirmé que certaines personnes pourraient penser qu’il est trop tôt pour lui remettre le prix, mais que c’est maintenant que les efforts d’Abiy Ahmed ont besoin de reconnaissance et qu’ils méritent d’être encouragés.

Le dirigeant de 43 ans a signé une Déclaration commune de paix et d’amitié avec le premier ministre érythréen, Isaias Afwerki, en septembre 2018.

Abiy Ahmed a déclaré peu après son arrivée au pouvoir que l’Éthiopie accepterait un accord de paix avec l’Érythrée, mettant fin à l’un des conflits les plus anciens de l’Afrique qui a fait 80 000 morts.

En quelques semaines, le dirigeant de longue date de l’Érythrée s’est rendu à Addis-Abeba et les communications et les liaisons de transport ont été restaurées.

Pour la première fois en deux décennies, des familles longtemps divisées ont pu se réunir en larmes.

L’Éthiopie est « fière en tant que pays », a réagi le bureau du premier ministre du deuxième pays le plus peuplé d’Afrique (…)

Abiy Ahmed était un des favoris parmi 304 candidats cette année. Qui d’autre faisait partie de la liste? On ne le saura pas avant 2069. En effet, l’Institut Nobel reste muet sur l’identité des candidats pendant au moins 50 ans.

Plus de détails : msn

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/10/Prix-Nobel-paix-premier-ministre-éthiopien-Abiy-Ahmed-667x500.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/10/Prix-Nobel-paix-premier-ministre-éthiopien-Abiy-Ahmed-200x200.jpgmsnLe MondeLes efforts d’Abiy Ahmed pour mettre fin au conflit entre son pays et l’Érythrée, quelques mois après son élection comme premier ministre en avril 2018, sont reconnus. La présidente de la commission norvégienne qui décerne le Nobel de la paix, Berit Reiss-Andersen, a affirmé que certaines personnes pourraient penser qu’il...      De la MUSIQUE et Plus Encore