« Le combat contre ce régime ne s’arrêtera pas », a déclaré le trublion Arnel Bélizaire qui ne s’est pas encore présenté devant ses juges naturels plusieurs jours après son arrestation. À la Direction centrale de la Police judiciaire, ce mercredi, l’ancien parlementaire, arrêté à Jacmel le 30 novembre dernier, a encouragé la population à s’engager à front pour pousser le Président Jovenel Moise à la démission.

Reconnu pour ses déclarations incendiaires, l’ancien représentant au Parlement des communes de Delmas et de Tabarre réunies, s’est fait encore distinguer lors de sa présentation à la presse, comme un vulgaire bandit de grand chemin, à la DCPJ.

Arnel Bélizaire, recherché par la PNH (Police Nationale d’Haiti) pour «complot contre la sûreté intérieure de l’État au préjudice de l’ambassade américaine et de la Brasserie La Couronne», selon le mandat décerné par le commissaire du gouvernement ai de Port-au-Prince, a enjoint ses pairs à poursuivre le combat contre le régime Tet Kale avec lequel il a collaboré récemment.

‘’Le combat ne s’arrêtera pas. À la population, je dis qu’Arnel Bélizaire ne renoncera jamais. À ceux qui croient au changement, si la bataille cesse, j’y resterai. Mais elle (la bataille, ndrl) continue. Je serai relâche’’, a lancé Arnel Bélizaire.

Ligoté, mais nullement intimidé, l’ancien élu n’a pas fait de quartier à la gouvernance sociopolitique désastreuse léguée par le pouvoir de son « ami » Jovenel Moise. Son attitude, devant les caméras, transpire sa volonté à voir réussir la contestation populaire contre le Chef de l’État.

‘’J’ai été un supporter du Président Moise. Au fil des mois, j’ai pu remarquer que le Chef de l’État ne respecte personne, il ne tient pas ses promesses’’, s’est-il indigné en niant avoir eu en sa possession tout cet arsenal présenté dans les vidéos de la police.

Les chefs d’accusation relevant de complot contre la sureté intérieure de l’État, détention illégale d’armes à feu sont retenus contre l’ancien représentant de la circonscription Delmas/Tabarre à la 49ème Législature, mis en examen à la DCPJ.

Le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis Jeune, n’enlève en rien sur les doutes persistant autour de l’arrestation du prévenu effectuée à Jacmel à une heure irrégulière et dans des conditions obscures.

Lire la suite sur Rezo Nòdwès

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/Arnel-Bélizaire-1.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/Arnel-Bélizaire-1-200x200.jpgRezo NòdwèsPolitique« Le combat contre ce régime ne s’arrêtera pas », a déclaré le trublion Arnel Bélizaire qui ne s’est pas encore présenté devant ses juges naturels plusieurs jours après son arrestation. À la Direction centrale de la Police judiciaire, ce mercredi, l’ancien parlementaire, arrêté à Jacmel le 30 novembre dernier, a...      De la MUSIQUE et Plus Encore