Des dizaines de personnes, dont des représentants, militants et sympathisants de plusieurs organisations politiques, syndicales et populaires, se sont rassemblées, ce jeudi 5 décembre 2019, devant l’ambassade de France, à Port-au-Prince, pour dénoncer son ingérence dans les affaires internes d’Haïti, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Les protestataires ont demandé au gouvernement de la France de cesser de supporter le président Jovenel Moïse, dont la démission est réclamée par la population.

« Non à l’ingérence, non à la domination, vive une Haïti souveraine », « Vive la révolution, non à la corruption » sont les slogans, inscrits sur des pancartes brandies par les protestataires.

D’autres affiches véhiculaient des messages de revendications, réclamant justice pour les victimes des massacres à Carrefour Feuilles,à La Saline et à Tokyo (quartiers populaires à Port-au-Prince).

Cette mobilisation vise à envoyer un signal clair aux ambassades, pour leur faire comprendre combien le peuple n’obéira à aucun d’ordre de leur part, souligne Josué Mérilien du regroupement Konbit òganizasyon politik, sendika ak popilè.

Il en a profité pour lancer une mise en garde aux membres de l’opposition, qui auraient l’intention de rencontrer le sous-secrétaire d’État américain aux affaires politiques, David Hale, dans le cadre de sa mission visant à encourager un gouvernement fonctionnel avant les fêtes de fin d’année 2019.

« Nous n’avons aucun problème de nous entretenir avec les représentants de la communauté internationale, parce qu’Haïti ne saurat évoluer en vase clos. Cependant, nous rejetons toute rencontre, basée sur une éventuelle formation de gouvernement avec le pouvoir en place », déclare, pour sa part, l’ancien député Serge Jean Louis, porte-parole du regroupement politique Mouvement patriotique populaire dessalinien (Mopod).

Le rassemblement du jeudi 5 décembre 2019, devant l’ambassade de France, à Port-au-Prince, a été organisé à l’initiative du regroupement Konbit òganizasyon politik, sendika ak popilè, de la Centrale nationale des ouvrières et ouvriers haïtiens (Cnoha), du Mouvement de liberté d’égalité des Haïtiens pour la fraternité (Moleghaf) ainsi que de l’ensemble des organisations politiques de l’opposition, entre autres.

Source : AlterPresse

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/Ambassade-de-france-haiti-3.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/Ambassade-de-france-haiti-3-200x200.jpgAlterPresseActualitéDes dizaines de personnes, dont des représentants, militants et sympathisants de plusieurs organisations politiques, syndicales et populaires, se sont rassemblées, ce jeudi 5 décembre 2019, devant l’ambassade de France, à Port-au-Prince, pour dénoncer son ingérence dans les affaires internes d’Haïti, a observé l’agence en ligne AlterPresse. Les protestataires ont demandé...      De la MUSIQUE et Plus Encore