Auditionné par un Substitut au parquet du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Arnel Bélizaire a nié, une fois de plus, les faits qui lui sont reprochés depuis le jour de son arrestation par la Police Nationale d’Haïti (PNH).

« Dans toutes les armes présentées, deux seulement d’entre elles m’appartiennent. La Police a perquisitionné ma maison sans ma présence ni celle d’un Juge de Paix », a déclaré l’ancien député de Delmas Tabarre ce lundi 9 décembre 2019 au parquet de Port-au-Prince.

Par ailleurs, sur les chefs d’accusation en rapport au complot contre la sûreté intérieure de l’État, Arnel Belizaire a expliqué que le mot «sauter» utilisé  dans ses propos tenus sur les ondes des stations de radios de la capitale a été (…) (mal interprété. Il entendait par là “passer outre ou esquiver”, NDLR).

Arnel Bélizaire a réitéré sa volonté de faire continuer la lutte devant emmener au départ du président de la République Jovenel Moise. Selon lui, sa prison serait liée à son désir de combattre le régime du Président Moise.

Dans la foulée, deux des individus arrêtés en compagnie de l’ancien député de Delmas-Tabarre  ont été libérés ce lundi 9 décembre 2019….

Lire la suite sur HPN

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/arnel-Bélizaire-2-783x500.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/arnel-Bélizaire-2-200x200.jpgHPNActualitéAuditionné par un Substitut au parquet du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Arnel Bélizaire a nié, une fois de plus, les faits qui lui sont reprochés depuis le jour de son arrestation par la Police Nationale d’Haïti (PNH). « Dans toutes les armes présentées, deux seulement d’entre elles m’appartiennent. La...      De la MUSIQUE et Plus Encore