L’ordonnance du juge Jean Osner Petit-Papa, relative au dossier de corruption au niveau du Sénat de la république, constitue une farce, estime la Fondasyon Je Klere (FJKL), dans un document, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

La FJKL qualifie également cette ordonnance de plaisanterie de mauvais goût, qui ne peut, selon elle, que salir l’image de la justice.

Le juge d’instruction en question aurait refusé d’instruire contre le sénateur Onondieu Louis alors que ce dernier ne bénéficie ni d’ordonnance de non-lieu, ni d’ordonnance de renvoi, fustige la FJKL.

Le sénateur Onondieu Louis, son chef de cabinet Ysmick Choute, de ce dernier et la secrétaire générale adjointe aux affaires administratives du sénat, Myrlande Georges, n’auraient rien à voir dans le cadre de ce dossier, déclare le juge Jean Osner Petit-Papa, dans son ordonnance de clôture en date du vendredi 4 octobre 2019.

Les noms des concernés, qui ont été cités dans un rapport de la Police nationale d’Haïti (PNH), ne sont mentionnés nulle part dans le réquisitoire d’informer du parquet, déclare Petit-Papa, dans son dispositif.

« Il n’y a pas lieu à poursuivre contre les nommés Jimmy Fervil, Anel Nelson et André Auguste inculpés de détournement de fonds publics, de blanchiment des avoirs, d’enrichissement illicite, d’associations de malfaiteurs et d’abus de confiance (…) ».

Le sénateur Onondieu Louis et consorts seraient impliqués dans une vaste opération de détournements de fonds publics, d’enrichissement illicite et d’association de malfaiteurs, avait déjà révélé la Fondasyon Je Klere (FJKL), dans un document, en date du mardi 27 août 2019.

La FJKL avait appelé les autorités judiciaires à punir les auteurs et complices de ces actes de corruption.

Les noms du sénateur ainsi que les nommés Jimmy Fervil, Ysmik Choute, Anel Nelson et André Auguste, entre autres, ont été cités dans cette affaire, suivant la conclusion du rapport d’enquête du Bureau des Affaires Financières et Économiques (BAFE) de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ).

La FJKL exhorte à nouveau le parquet, près le tribunal civil de Port-au-Prince, à engager des poursuites contre le sénateur Onondieu Louis, Ysmick Choute, son chef de cabinet, Myrlande Georges, secrétaire générale adjointe aux affaires administratives du Sénat.

Ces derniers ne bénéficient ni d’ordonnance de non-lieu, ni d’ordonnance de renvoi, contre lesquelles le juge n’a pas instruit.

Des poursuites devraient être reprises, par le commissaire du gouvernement, contre les nommés Jimmy Fervil, Anel Nelson et André Auguste inculpés de détournement de fonds publics, de blanchiment des avoirs, d’enrichissement illicite, d’associations de malfaiteurs et d’abus de confiance pour faits nouveaux, recommande la Fondasyon Je Klere.

Source : AlterPresse

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/Senateur-Onondieu-Louis-1.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2019/12/Senateur-Onondieu-Louis-1-200x200.jpgAlterPresseCorruptionL’ordonnance du juge Jean Osner Petit-Papa, relative au dossier de corruption au niveau du Sénat de la république, constitue une farce, estime la Fondasyon Je Klere (FJKL), dans un document, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse. La FJKL qualifie également cette ordonnance de plaisanterie de mauvais goût, qui...      De la MUSIQUE et Plus Encore