C’est au Palais national que le président de la République a fait le traditionnel discours de la fête de l’indépendance du pays le 1er janvier 2020. Jovenel Moïse qui n’a pas pu se rendre cette année aux Gonaïves à l’occasion des 216 ans de l’indépendance d’Haïti à cause des menaces des membres de l’opposition, n’a fait aucune promesse contrairement à l’année dernière…

Après le 17 octobre et le 18 novembre, encore une fois, le président de la République a été contraint de commémorer les 216 ans de l’indépendance du pays au Palais national. Jovenel Moïse qui n’a pas pu se rendre aux Gonaïves ce 1er janvier à cause de la situation de tension qui y règne a toutefois fait une petite balade au Champs de mars.  Le chef de l’Etat a donc procédé à une offrande florale au pied du monument d’Henri Christophe à l’occasion des 216 ans de l’indépendance du pays. 

Si le 1er janvier de l’année dernière le chef de l’Etat avait promis des élections, l’amendement de la Constitution, le dialogue, la relance agricole, entre autres, cette année Jovenel Moïse n’a fait aucune promesse ni donner d’explications sur les rendez-vous manqués de 2019. Au Palais national en présence des représentants des deux autres pouvoirs de l’Etat, du haut état-major des Forces Armées d’Haïti, de celui de la Police nationale d’Haïti et des membres de la communauté internationale, le président s’est excusé de n’avoir pas pu donner l’électricité 24 sur 24 comme il l’avait promis à maintes reprises.

« J’avais promis de vous donner de l’électricité 24 sur 24. Je n’ai pas pu le faire dans le délai souhaité, je m’en excuse devant vous. J’avais mal évalué les forces en présence. Ces forces sont très puissantes et prennent toutes sortes de formes pour conserver ce système. Elles contrôlent les principales institutions du pays afin de défendre leurs privilèges et leurs intérêts », a dénoncé le chef de l’Etat chargé d’assurer le bon fonctionnement des institutions du pays. « Nou tout wè a klè nan ki nich koulèv mwen foure menm, lèm deside angajem nan yon seri de refòm andedan peyi a », a-t-il ajouté (…)

Retrouver cet article sur Le Nouvelliste

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/01/Jovenel-Moise-3.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/01/Jovenel-Moise-3-200x200.jpgLe NouvellisteOpinions / Réflexions / AnalysesC’est au Palais national que le président de la République a fait le traditionnel discours de la fête de l’indépendance du pays le 1er janvier 2020. Jovenel Moïse qui n’a pas pu se rendre cette année aux Gonaïves à l’occasion des 216 ans de l’indépendance d’Haïti à cause des menaces...      De la MUSIQUE et Plus Encore