L’acte d’accusation de Donald Trump a été remis mercredi au Sénat en vue du procès en destitution du président américain, qui débutera mardi selon le chef de la majorité républicaine à la chambre haute du Congrès, Mitch McConnell.

Ce procès historique sera arbitré par le président de la Cour suprême, John Roberts, qui doit prêter serment jeudi avant de faire prêter serment les cent sénateurs, qui feront office de jurés.

Sept élus démocrates de la Chambre des représentants ont été désignés mercredi pour servir de procureurs au procès de Donald Trump lors d’un vote qui a également validé la transmission au Sénat de l’acte d’accusation visant le président américain.  

Il ouvre la voie à l’ouverture, sans doute dès mardi prochain, du procès du président, le troisième seulement de l’histoire des États-Unis.   

Avant ce vote, la présidente démocrate de la Chambre Nancy Pelosi avait dévoilé les noms des élus choisis pour porter l’accusation au Sénat. Plusieurs ex-procureurs, une ancienne responsable de la police, un avocat: «l’accent est mis sur l’expérience juridique», avait-elle souligné.  

«Ce qui est important est de présenter le dossier le plus solide possible afin de protéger et défendre notre Constitution, et pour faire émerger la vérité», avait ajouté Mme Pelosi, en confiant à Adam Schiff le soin de diriger cette équipe qui, avec trois femmes, deux Noirs et une Hispanique, reflète aussi la diversité du parti.

Le vote à la Chambre a illustré, une nouvelle fois, les profondes divisions entre démocrates et républicains.   

Adam Schiff a accusé Donald Trump d’avoir «placé ses intérêts personnels avant ceux de la Nation», en demandant à l’Ukraine de l’aider à «tricher» pour gagner la présidentielle de novembre.  

Les démocrates sont convaincus que le président a gelé une aide militaire destinée à Kiev pour forcer son président à salir Joe Biden, bien placé pour l’affronter dans les urnes (…)  

Lundi étant férié aux États-Unis, le procès devrait véritablement commencer mardi, a encore fait savoir ce fidèle défenseur de Donald Trump qui a reconnu en décembre «se coordonner» avec la Maison-Blanche pour l’organisation du procès.  

Avec 53 sièges, les républicains sont majoritaires à la chambre haute. Jusqu’ici, ils sont restés soudés autour de leur président, ce qui augure, sauf énorme surprise, de son acquittement, d’autant qu’il faudrait une majorité des deux tiers pour le destituer.   

Malgré tout, les démocrates espèrent que le procès fera émerger de nouveaux éléments embarrassants pour Donald Trump.  

«C’est aussi le procès du Sénat», a estimé Jerry Nadler. «On va voir s’ils acceptent de mener un procès équitable en autorisant…

Lire cet article dans son intégralité sur Le Journal de Montréal

 

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/01/nancypelosy-2.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/01/nancypelosy-2-200x200.jpgLe Journal de MontréalLe MondeL’acte d’accusation de Donald Trump a été remis mercredi au Sénat en vue du procès en destitution du président américain, qui débutera mardi selon le chef de la majorité républicaine à la chambre haute du Congrès, Mitch McConnell. Ce procès historique sera arbitré par le président de la Cour suprême,...      De la MUSIQUE et Plus Encore