“Le meilleur est encore à venir”, c’est sur ces mots que Donald Trump a conclu son discours sur l’état de l’union, mais ce qui a retenu l’attention de tous, ce sont ces images de Nancy Pelosi déchirant la copie des 78 minutes du discours du président américain, et pas en une seule fois, non, mais en quatre fois, juste derrière lui….

“Le meilleur est encore à venir”, c’est sur ces mots que Donald Trump a conclu son discours sur l’état de l’union, mais ce qui a retenu l’attention de tous, ce sont ces images de Nancy Pelosi déchirant la copie des 78 minutes du discours du président américain, et pas en une seule fois, non, mais en quatre fois, juste derrière lui….

Il faut savoir que Donald Trump avait ostensiblement évité de serrer la main que lui tendait la cheffe démocrate de la chambre des représentants à son arrivée au pupitre. Dernières preuves en date des relations hostiles de ces deux personnages de l’Etat. Et Pelosi d’ajouter à la sortie de la chambre, “c’était le geste le plus courtois que je puisse faire”…

Cette sortie mémorable mise à part, Trump a donc passé plus d’une heure et demi à vanter ses promesses tenues, à décrire une économie rugissante devant des républicains tout acquis à sa cause et des démocrates de marbre.

“Depuis mon élection, nous avons créé 7 millions de nouveaux emplois, soit 5 millions de plus que ce que les experts gouvernementaux avaient prévu sous l’administration précédente”.

Trump a brassé tous les thèmes de sa campagne à venir pour le scrutin du 3 novembre : son “mur puissant” contre l’immigration venue du Mexique, son intention d’interdire l’avortement “tardif”, et les accusations contre les candidats démocrates qui prônent selon lui une “mainmise socialiste sur notre système de santé”. Il a une nouvelle fois critiqué Barack Obama au passage.

Le seul moment d’unité du discours a été celui-ci, lorsque Donald Trump a évoqué la présence de Juan Guaido, que Washington considère comme le véritable président du Venezuela : “voici ce soir un homme très courageux qui porte en lui l’espoir, les rêves et les aspirations de tous les Vénézuéliens. Juan Quaido… Présent dans la galerie, l’opposant de Nicolas Maduro s’est alors levé et a été applaudi par tout l’hémicycle.

Et bien sûr aucune allusion ou presque dans ce discours à son procès en destitution, juste cet extrait : “Membres du Congrès, nous ne devons jamais oublier que les seules victoires qui comptent à Washington sont celles qui profitent au peuple américain” (…)

Lire la suite sur euronews

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/02/Pelosi-dechirant-le-discours-de-Trump.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/02/Pelosi-dechirant-le-discours-de-Trump-200x200.jpgeuronewsLe Monde'Le meilleur est encore à venir', c'est sur ces mots que Donald Trump a conclu son discours sur l'état de l'union, mais ce qui a retenu l'attention de tous, ce sont ces images de Nancy Pelosi déchirant la copie des 78 minutes du discours du président américain, et pas...      De la MUSIQUE et Plus Encore