Sur la route nationale # 8, à “Nan Papay”, à quelques minutes en voiture du centre-ville de Ganthier, un conducteur dominicain, Lopez Morales Ismaël, né le 2 février 1986, a été tué par des bandits armés, vendredi 6 mars 2020, a confié au journal Le Nouvelliste le commissaire du gouvernement de Croix-des-Bouquets Maxime Augustin (…) L’assassinat de ce ressortissant dominicain a été imputé au gang dénommé 400 Mawozo dirigé par «Lanmò san jou».

«La police et la justice travaillent à trouver une solution à cette plaie qu’est le gang 400 Mawozo», a indiqué le commissaire du gouvernement Maxime Augustin. La police utilise toutes les stratégies pour traquer ces bandits. Lorsqu’ils seront remis à la justice, la loi sera appliquée avec fermeté, a-t-il poursuivi, soulignant que la prolifération des gangs est un problème qui se pose dans sa juridiction et ailleurs dans le pays.

Plus tôt dans la matinée, presqu’à l’angle de la rue Licius et de la Route 9, les cadavres de deux jeunes hommes tués par balle ont été découverts, a confié au journal le responsable du commissariat de police de Cité Soleil, le commissaire principal Jean Shatner. Les policiers du commissariat n’ont été impliqués dans aucun incident armé la veille, a souligné Shartner.

Le juge de paix qui a effectué le procès-verbal n’a retrouvé aucune pièce d’identité sur ces deux hommes. Aucun membre de leurs familles ne s’est présenté au commissariat, a indiqué le commissaire Jean Shatner, soulignant qu’une enquête est ouverte sur ce double homicide.

La veille, jeudi 5 mars, au Cap-Haïtien, la deuxième ville du pays, René Gilles, un commerçant de 58 ans, a été tué par balle par des bandits armés, en présence de sa compagne, à la gare routière de “Lòt bò pon” où il tient un commerce. Il aurait refusé de se laisser rançonner par lesdits bandits.

À Vertières, Gérald Blaise, 29 ans, agent de sécurité d’une maison de transfert d’argent, a été tué par balle. La vidéo de l’attaque partagée sur Facebook montre un bandit qui abat l’agent de sécurité avant qu’un de ses deux complices ne dérobe son arme.

Jeudi, le journal a appris que 8 personnes ont été kidnappées. Parmi ces victimes, il y a au moins une femme et un écolier. 

Plusieurs tentatives de kidnapping ont été signalées en plusieurs endroits de la zone métropolitaine où les rues se vident à la tombée de la nuit.

Ce vendredi, lors d’une audition au Congrès sur le budget de son agence, le patron de l’USAID, Mark Green, a été interrogé sur la situation en Haïti. Au cours de cette session, la congreswoman Nita Lowey a partagé sa frustration par rapport à la crise actuelle en Haïti. Elle a indiqué qu’elle déteste évoquer les 50, 60 dernières années, quand, sous le régime de François Duvalier, les gens ne se faisaient pas tuer dans les rues.

Par rapport à la recrudescence du kidnapping, entre autres, la République d’Haïti a rejoint des pays comme l’Iraq, le Yemen, le Soudan du Sud, la Syrie, la Somalie, l’Afghanistan et la Libye sur la liste noire des pays à ne pas visiter par les ressortissants américains. Le Do not travel niveau 4 a été communiqué par le Département d’État américain le jeudi 5 mars, 24 heures après l’investiture de Joseph Jouthe comme Premier ministre.

Dans une note de sécurité du Quai d’Orsay datant du 14 février 2020, le gouvernement français avait recommandé aux citoyens français de reporter tout voyage vers Haïti. Pareil pour le gouvernement canadien qui a exhorté ses ressortissants: «d’éviter tout voyage non essentiel en Haïti».

Entre-temps, comme le président Jovenel Moïse, certains de ses ministres sont des adeptes du «il n’y a qu’à», des «on va» et d’autres formules résistant difficilement à l’épreuve du temps.  Le nouveau Premier ministre Joseph Jouthe, lors de l’installation du ministre de la Justice et de la Sécurité publique, avait déclaré que le sang doit cesser de couler dans le pays. «Li tan pou wobinèt san an fèmen nan peyi a», a indiqué le Premier ministre et chef du CSPN. Le ministre de la Justice avait indiqué n’avoir aucun doute «que la société pourra avoir un ouf de soulagement». «La peur changera de camp et la peur doit changer de camp», a-t-il indiqué, maniant la formule comme son prédecesseur Me Roudy Jean Aly.

Entre les promesses des chefs et la réalité, il y a un fossé rempli d’attentes et un petit désert d’actions concrètes, de réalisations palpables.

Retouver cet article sur Le Nouvelliste

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/03/attaque-à-main-armée.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/03/attaque-à-main-armée-200x200.jpgLe NouvellisteBanditismeSur la route nationale # 8, à “Nan Papay”, à quelques minutes en voiture du centre-ville de Ganthier, un conducteur dominicain, Lopez Morales Ismaël, né le 2 février 1986, a été tué par des bandits armés, vendredi 6 mars 2020, a confié au journal Le Nouvelliste le commissaire du gouvernement...      De la MUSIQUE et Plus Encore