Le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé vendredi l’état d’urgence nationale pour tenter d’enrayer la progression de la COVID-19 aux États-Unis.

La maladie a contaminé près de 2000 personnes aux États-Unis.

Lors d’un point de presse à la Maison-Blanche, M. Trump a confirmé les rumeurs en ce sens qui circulaient depuis le matin.

Le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux disposera de pouvoirs étendus pour offrir davantage de flexibilité et de moyens pour lutter contre le virus, a dit le président.

La déclaration de l’état d’urgence permet de débloquer des fonds d’environ 50 milliards de dollars américains pour faciliter la lutte contre la maladie (…)

Deux autres mesures dévoilées vendredi, notamment un site Internet permettant de déterminer si une personne devrait subir un test de dépistage, ainsi que des lieux de dépistage pour automobilistes, verront le jour prochainement, a ajouté le chef de l’État (…)

Les huit prochaines semaines seront cruciales pour combattre la maladie, a-t-il affirmé.

Les mesures ont été confirmées vers 15 h 30, lors d’un discours à la nation (…)

Le cours des actions d’Alphabet, maison-mère de Google et partenaire du gouvernement américain qui devra concevoir le site Internet permettant d’évaluer de potentiels malades, s’est lui aussi envolé en bourse, cette fois de 9 % (…)

L’annonce de vendredi survient alors que l’administration Trump et la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi, collaborent à la mise au point d’un projet d’aide d’urgence contre la propagation du nouveau coronavirus, afin d’aider les Américains et de calmer les marchés financiers.

Au cœur de ces démarches, on compterait la gratuité des tests de dépistage de la COVID-19, et la garantie d’un congé de maladie payé pour les travailleurs qui devront s’absenter, en plus de renforcer les mesures financières destinées aux chômeurs et les programmes alimentaires pour les enfants, les familles et les aînés.

La Federal Communications Commission (FCC), qui réglemente les télécommunications aux États-Unis, a par ailleurs indiqué que les fournisseurs s’étaient mis d’accord pour ne pas réclamer de frais de retard aux consommateurs résidentiels ou aux petites entreprises, si ces frais sont imputables à l’épidémie.

Retrouver cet article dans son intégralité sur msn

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/03/Donald-Trump-etat-d-urgence-1.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/03/Donald-Trump-etat-d-urgence-1-200x200.jpgmsnCORONAVIRUSLe président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé vendredi l'état d'urgence nationale pour tenter d'enrayer la progression de la COVID-19 aux États-Unis. La maladie a contaminé près de 2000 personnes aux États-Unis. Lors d'un point de presse à la Maison-Blanche, M. Trump a confirmé les rumeurs en ce sens qui circulaient depuis le...      De la MUSIQUE et Plus Encore