Ce que l’on sait des mineurs décédés du coronavirus en Europe

Plusieurs adolescents sont décédés en Europe à cause du Covid-19. Les formes mortelles peuvent aussi toucher les plus jeunes, même si elles restent rares.

Alors que le virus responsable du Covid-19 semble toucher en priorité les patients âgés qui présentent des comorbidités, depuis une semaine, les autorités des pays européens recensent de plus en plus de décès parmi les adolescents.

Le docteur Nathalie MacDermott, enseignante au King’s College, explique qu’il pourrait exister une « susceptibilité génétique sous-jacente de la manière dont le système immunitaire interagit avec le virus ». Le professeur Bruno Riou, un responsable de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), préfère rester prudent. « A partir du moment où il y a de plus en plus de patients touchés, il y a de plus en plus de patients graves et même si la population des plus jeunes a un risque individuel extrêmement faible (…) naturellement il y aura quelques patients très sévèrement atteints parmi les plus jeunes », ajoute-t-il.

De leur côté, les autorités sanitaires américaines avertissent :

« les formes graves de la maladie entraînant une hospitalisation, y compris en soins intensifs, ou menant à un décès peuvent se produire chez des adultes de tout âge ».

Julie, 16 ans, victime du Covid-19 en France

A ce jour, elle est la première mineure française à décéder du Covid-19. Âgée de 16 ans, Julie est décédée dans la nuit du 24 au 25 mars à l’hôpital Necker, à Paris.

Après l’apparition d’une toux bénigne et deux premiers tests négatifs, la jeune fille, en insuffisance respiratoire, a finalement été admise en réanimation à l’hôpital parisien où elle est décédée le soir même.

Décès d’une adolescente de 12 ans en Belgique

Une adolescente de 12 ans, dont l’état de santé s’est dégradé après trois jours de fièvre, est morte en Belgique d’un cas très rare du virus, ont annoncé mardi les autorités sanitaires du pays.

La jeune fille, qui n’avait apparemment aucun problème de santé avant d’être infectée par le virus, est la plus jeune victime connue du Covid-19 en Europe.

Ismail, 13 ans, meurt du Covid-19 au Royaume-Uni

Le jeune adolescent est mort lundi 31 mars, après avoir été testé positif au Covid-19 trois jours plus tôt. Pourtant atteint d’aucune pathologie sous-jacente, il est décédé des suites du virus au lendemain de son admission au King’s College Hospital de Londres, selon un communiqué de sa famille.

Vitor, 14 ans, décédé au Portugal

Hospitalisé samedi 28 mars et diagnostiqué positif au nouveau coronavirus, l’adolescent est mort dimanche matin. Selon le directeur général de la santé portugais, Graça Freitas, l’adolescent souffrait « d’une situation clinique complexe, avec d’autres pathologies graves » qui peuvent avoir accéléré son décès.

En attendant les conclusions de l’enquête médicale, toujours en cours, Graça Freitas a appelé à « beaucoup de réserve ».

Luca, jeune Italien, décédé en Angleterre

Luca, 19 ans, qui vivait à Londres avec sa mère et son beau-père, est mort le 24 mars. Le prélèvement post-mortem a révélé qu’il est décédé des suites du Covid-19, alors qu’il ne semblait pas avoir d’autres pathologies.

Selon le quotidien italien « la Republicca », malgré ses symptômes typiques du virus, l’adolescent avait été traité uniquement par du paracétamol par son médecin généraliste, à Enfield, qui lui aurait rendu visite plus d’une fois avant sa mort.

Plus de détails sur L’OBS

https://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/04/Les-adolescents-face-a-la-covid-19.jpghttps://canalmusiqueplus.com/wp-content/uploads/2020/04/Les-adolescents-face-a-la-covid-19-200x200.jpgL'OBSCatastropheCORONAVIRUSCe que l’on sait des mineurs décédés du coronavirus en Europe Plusieurs adolescents sont décédés en Europe à cause du Covid-19. Les formes mortelles peuvent aussi toucher les plus jeunes, même si elles restent rares. Alors que le virus responsable du Covid-19 semble toucher en priorité les patients âgés qui présentent...      De la MUSIQUE et Plus Encore